Préparation et étapes des soins printaniers pour la pelouse

Préparation et étapes des soins printaniers pour la pelouse

L’hiver a laissé sa marque dans le jardin ? Profitez des beaux jours pour le préparer à la saison chaude. Un bon entretien printanier vous permettra d’obtenir une pelouse dense et verdoyante et de rehausser l’apparence de votre jardin et de votre terrasse. Voici les étapes à suivre pour redonner vie à votre extérieur et chasser les mauvaises herbes.

Niveau de compétence: Débutant
Temps:
  1. Étape 1 L’entretien de la tondeuse

    L’entretien de la tondeuse

    Changez l’huile, le filtre à air et la bougie d’allumage. Nettoyez la partie supérieure et le châssis pour enlever la poussière et les résidus de gazon. N’oubliez pas de débrancher le fil de la bougie d’allumage avant de travailler près de la lame. Ne retournez pas la tondeuse à l’envers pour la nettoyer; vous pouvez simplement la basculer sur le côté. Aiguisez la lame ou remplacez-la si elle est très endommagée. Enfin, remplissez le réservoir à essence.

    Afin de faciliter le démarrage au printemps, placez la tondeuse au soleil pendant une heure ou deux. Si vous préférez confier l’entretien de votre tondeuse à un expert, apportez-la dans un centre de réparation à la fin de l’automne ou pendant l’hiver pour éviter les files d’attente.

  2. Étape 2 Le nettoyage

    Le nettoyage

    Parcourez le terrain et ramassez les branches et débris accumulés pendant l’hiver. Puis, râtelez le sol pour enlever les feuilles et herbes mortes.

  3. Étape 3 L’aération

    L’aération

    L’aération consiste à trouer le sol pour faciliter la pénétration de l’air, de l’eau et des nutriments vers les racines. Il est possible de recourir à des experts ou de le faire soi-même en louant un aérateur au Centre de location d’outils Home Depot. Cette tâche doit être effectuée au début du printemps, tandis que le gazon est en pleine croissance pour favoriser la récupération. Aérez les zones à grande circulation et les terrains argileux une fois par année. Si votre terrain est sablonneux ou que la pelouse y est abondante, vous pouvez l’aérer une fois aux deux ou trois ans.

  4. Étape 4 Le déchaumage

    Le déchaumage

    La chaume est une couche composée de pousses, tiges et racines d’herbes mortes et vivantes qui se forme à la base du gazon. En plus de coussiner le sol, elle l’aide à demeurer humide et le protège des intempéries. Par contre, si son épaisseur est supérieure à un demi-pouce, la chaume peut empêcher l’eau, l’oxygène, les engrais et les pesticides et fongicides de pénétrer dans le sol, ce qui contribue à l’assèchement des racines des végétaux, à l’appauvrissement du sol et à la prolifération d’insectes indésirables.

    Le déchaumage consiste à retirer cette couche de matière organique pour faciliter l’aération et l’irrigation du sol, et améliorer sa capacité d’absorption.

    Recourez au Centre de location d’outils Home Depot pour louer une déchaumeuse.

  5. Étape 5 Le sursemis

    Le sursemis

    Le sursemis est une étape souvent négligée. Pourtant, elle contribue à augmenter la densité de la pelouse et à contrôler mauvaises herbes, insectes indésirables et maladies.

    Choisissez les semences de gazon avec soin en consultant les instructions sur l’étiquette de l’emballage. Pour une pelouse moyennement ensoleillée, optez pour un produit tout usage comme le Mélange soleil et ombre Turf BuilderMD de ScottsMD. Appliquez-le uniformément sur la pelouse à l’aide d’un épandeur manuel. Pour les grands terrains, employez un épandeur rotatif. Râtelez le sol légèrement pour favoriser le contact avec le sol. Elles doivent être exposées à la lumière du soleil pour germer.

  6. Étape 6 L’arrosage

    L’arrosage

    Les semences d’herbe germent environ 3 semaines après la plantation si l’humidité et l’ensoleillement direct sont suffisants. Arrosez la pelouse une fois par jour pour maintenir le sol humide et non imbibé, de préférence tôt le matin pour éviter que l’eau ne s’évapore. Évitez d’arroser pendant la nuit; cela crée un excès d’eau et la prolifération de maladies. Lorsque les semences commencent à germer, diminuez la fréquence d’arrosage; à moins qu’il ne pleuve, arrosez le sol en profondeur une seule fois par semaine pour hydrater les racines.

  7. Étape 7 La fertilisation

    La fertilisation

    Votre pelouse resplendira naturellement si vous en prenez soin dès l’arrivée du printemps. Par contre, toutes les pelouses ont besoin d’un coup de pouce pour demeurer denses et luxuriantes. Toutes les huit semaines, nourrissez la vôtre d’engrais écologique afin de stimuler le développement des racines et d’étouffer les mauvaises herbes. Autorisé dans les zones où les pesticides et désherbants sont interdits, l’engrais écologique est sécuritaire pour les enfants et les animaux domestiques. Vous pouvez également employer du compost maison pour fournir à votre pelouse tous les nutriments dont elle a besoin pour demeurer verdoyante.

    Une pelouse en santé conserve son apparence malgré la présence d’insectes et se régénère facilement après leur passage. Au Canada, les espèces les plus communes d’insectes infestant les pelouses sont le ver blanc, la pyrale des prés et la punaise des céréales.

  8. Étape 8 Le contrôle des mauvaises herbes

    Le contrôle des mauvaises herbes

    Pour anéantir les mauvaises herbes tenaces, recourez à des produits efficaces comme la solution Weed B Gon EcoSenseMD de ScottsMD, qui s’en prend aux mauvaises herbes sans nuire à la pelouse. Il existe deux types de désherbants en formule concentrée ou prête à utiliser.

    Formule prête à utiliser :

    • Agiter avant l’utilisation.
    • Vaporiser généreusement les mauvaises herbes.
    • Répéter quatre semaines ou plus après la première application, si nécessaire.

    Formule concentrée :

    • Mélanger 40 ml (1 dose) de désherbant concentré Weed B GonMD EcoSenseMD de ScottsMD avec 960 ml (24 doses) d’eau.
    • Pour faciliter l’application, utiliser avec le pulvérisateur Dial’N SprayMD de ScottsMD pour tuyau d’arrosage (réglage à 42)
    • Répéter quatre semaines ou plus après la première application, si nécessaire.
    • Un litre de formule concentrée permet de préparer 25 litres de formule prête à utiliser.

Ce qu’il vous faut pour ce projet

Ressources connexes